#3 « LE PAIN NU » DE MOHAMED CHOUKRI

Gilbert Traïna. Interprétation
Frédéric Garbe. Mise en scène
Eddy Vaccaro. Aquarelles
Stéphane Chapoutot. Univers sonore
Yann Lasserre. Régie générale
Tahar Ben Jelloun. Traduction

Pour fuir la famine qui ravage le Rif marocain au début des années 40, la famille du petit Mohamed quitte leur village pour chercher refuge à Tanger. Il va apprendre à vivre dans cette cité qu’il ne connaît pas et à se défendre contre la violence, celle de la ville et celle de son père, alcoolique et brutal.

Ce « Pain nu », premier tome autobiographique de Mohamed Choukri, est un récit sans concession de l’enfance de l’auteur, dont nous vous livrons ici l’intégralité du premier chapitre.

© Philippe Fontalba

«  C’était le temps de la famine dans le Rif. La sécheresse et la guerre. Un soir j’eus tellement faim que je ne savais plus comment arrêter mes larmes. Ma mère me disait, un peu pour me calmer :
-Tais-toi. Nous émigrerons à Tanger. Là-bas le pain est en abondance. Tu verras, tu ne pleureras plus pour avoir du pain. À Tanger les gens mangent à leur faim. Regarde ton frère Abdelkader, lui, il ne pleure pas.
Les yeux d’Abdelkader : profonds et hagards. À le regarder dans cette absence, je m’arrêtais de pleurer. Sa sérénité me procurait de la patience mais pas pour longtemps. »

Teaser Lecture illustrée #3 « Le Pain nu » de Mohamed Choukri

DIFFUSION

  • Le 31 mai 2018 à 19h30 | à l’ATELIER ARTCHIARTY DE MARSEILLE

Production L'autre Compagnie

Avec le soutien de la Ville de Toulon, de la Métropole Toulon Provence Méditerranée et du Département du Var